• Revalorisation de 0,99% du SMIC
  • Augmentation des salaires de la convention PST : 0%
  • Prime COVID : O euros

= STOP !

Après deux réunions de pseudos négociations, le patronat de notre convention collective a mis fin à toute discussion sur la possibilité de faire évoluer la moindre chose qui pourrait lui coûter un centime d’euro…

D’après eux, l’année a été difficile et il serait irresponsable de faire le moindre geste de reconnaissance envers les salariés. Pourtant, au vu des bénéfices de plusieurs groupes et des augmentations de salaire de nos dirigeants, l’année n’est pas catastrophique pour tous…

Dans la réalité, la majorité des salariés de notre convention collective a continué à travailler avant, pendant et après chaque confinement. En télétravail ou sur site, et parfois avec son propre matériel et sans indemnisation, les efforts ont été faits. Et ce avec un respect parfois douteux des règles minimales de sécurité par les entreprises. Nombre de salariés ont eu la COVID via le travail ! Une autre partie des salariés s’est retrouvée sans rien puisque notre convention permet les contrats ultras précaires qui ne durent que quelques heures… Enfin, une dernière partie a été en chômage partiel, voire y est encore aujourd’hui. En tout cas, nous avons tous eu un point commun : nous avons largement donné, largement souffert de cette pandémie. en clair, nous devrions avoir un minimum de retour afin de récompenser tous nos efforts via notamment un partage des richesses que nous avons produites par le passé ou pendant la COVID.

Nos patrons sont en première ligne de l’immoralité et osent sans honte laisser les trois premiers coefficients de notre branche en-dessous du SMIC, même un chef d’équipe ne sera plus qu’à quelques euros au-dessus… La solidarité nationale promise avec le monde d’après n’existe pas avec ce patronat avide de toujours plus de bénéfices. Ensemble, réagissons ! Salariés des centres d’appels, de l’accueil, de la traduction, du recouvrement, du télé secrétariat ou de l’animation commerciale, c’est le moment !!!

Les fédérations CGT-FSE, FO-FEC, et SUD-Solidaires exigent une augmentation des salaires immédiate  et une prime COVID pour toutes et tous les salariés. Nous ne pouvons pas accepter un zéro plus zéro !!!

Toutes et tous en grève le 24 et 25 mars 2021 !!

Voir le tract

at sem, ut massa Phasellus elit. neque.