Les minima de la branche des prestataires de services

Un des rôles de la branche est la négociation de la grille des salaires minimum applicables à l’ensemble des salariés de la branche. Le dernier accord sur les minima salariaux date du 16 mars 2020. FO avait obtenu une amélioration de la valeur du point et de l’indice de chaque coefficient.

Minima 2021 : une grille illégale !

En 2021, les 3 premiers coefficients de la grille se retrouvent en dessous du niveau du SMIC ! Situation particulièrement critique quand on sait que 80% des salariés de la branche sont rémunérés au niveau du SMIC !

Si un accord n’est pas signé cette année, même certains superviseurs (chef d’équipe) vont se retrouver à seulement quelques euros au-dessus du SMIC !

Malgré les signalements et revendications de FO, le patronat a entièrement écarté la possibilité d’une augmentation salariale pour 2021, en invoquant la COVID-19.

La crise du COVID-19 ne justifie pas tout…

La crise s’est traduite pour certains par une augmentation de l’activité : des profits pour le patronat ; quid des rémunérations des salariés ?

Dans ce contexte, FO porte la revendication d’une augmentation générale des salaires et notamment des minima salariaux de branche, en faisant une première proposition en octobre 2020.

Il semble que le patronat attend une nouvelle fois que la branche soit pointée du doigt par les services de l’état avant de régulariser les minima de la branche.

FO refuse que la branche soit condamnée au SMIC. Nous continuerons à alerter sur l’illégalité de la grille et défendrons de véritables augmentations des minima de la branche pour mettre fin au tassement permanent de la grille des minima. Retrouvez nos dernières revendications sur le site www.foprestataires.fr.

Contact :

Johnny FRANCHOIS

Tél : 06 31 86 80 41

Mail : jfranchois@fecfo.fr

Voir le tract

commodo et, suscipit tempus dolor risus. nec Praesent consectetur quis, luctus eget