FO a négocié et signé l’accord du 12 mars 2018 sur les salaires minima dans la branche des prestataires de services. Au final, les augmentations des minima salariaux sont (enfin !) applicables à compter du 1er janvier 2019. 

 Après de nombreuses démarches de FO auprès des services de l’Etat, l’accord a été étendu par arrêté du 21 décembre 2018 (JORF du 23 décembre 2018), fixant son application à partir du 1 janvier 2019, soit 9 mois après la signature de l’accord. Il est à noter que l’arrêté ne prévoit aucune restriction et que l’accord a par conséquent été parfaitement conclu. En revanche, les services de l’Etat ont rencontré de nombreuses difficultés, (surcharges dues aux ordonnances Macron…), qui expliquent – mais n’excusent pas – le retard. Notre organisation a porté à la connaissance de l’Etat, les conséquences négatives pour les salariés et portera, lors des négociations 2019, les mesures adéquates pour y remédier. 

 Cet accord de 2018 est un acte important puisqu’il concerne de nombreux salariés dans la branche. Dans un contexte de moindre inflation, il portait une augmentation des minima de 1 à 3%, en portant l’effort sur les niveaux les plus faibles de la grille des rémunérations. L’accord de branche a par ailleurs pour effet de dynamiser les négociations d’entreprise sur le même thème. Il n’en reste pas moins que l’augmentation mécanique du SMIC a pour effet de remettre sur l’atelier le travail réalisé… 

 Sans attendre ce résultat, FO a revendiqué et obtenu en décembre dernier que les minima salariaux de branche soient renégociés dès début janvier 2019. Notre organisation porte le principe de rétroactivité des mesures contenues dans le prochain accord de branche, afin que la mise en œuvre de l’accord ne soit pas suspendue aux retards des services de l’Etat dans l’instruction des demandes d’extension des accords. Notre organisation porte également la revendication d’une mise en dynamique de la grille des rémunérations, afin de remédier au tassement de la grille sur le SMIC, et au blocage de salariés expérimentés sur un coefficient de la grille, sur le minimum conventionnel. 

 Nous vous tiendrons informés des résultats de ces négociations. 

mi, dolor ultricies Nullam consectetur non Donec Donec mattis nunc