Depuis le rachat de notre groupe par Comdata, les salariés de CCA International sont de plus en plus lésés !!

Suite aux dernières Négociations Annuelles Obligatoires (NAO), la nouvelle Direction lance une harmonisation vers le bas sur tous les centres d’appels, ne proposant que le minimum conventionnel qui est déjà au ras des pâquerettes !

Sous prétexte de très forte baisse du chiffre d’affaires et de la rentabilité en 2018, la Direction veut faire des économies sur le dos des salariés, tout en optimisant son résultat net. Pour rappel :

  • Nouveau contrat sans prime de précarité,
  • Pas de prime « Macron »,
  • Accord d’augmentations salariales signé en 2018 et mis en application seulement au 1er janvier 2019,
  • Pas d’augmentations salariales en 2019,
  • Réduction de nos acquis (perte des journées enfant malades, suppression de la prime de présentéisme).

Cependant, la Direction oublie de mentionner le CICE (Crédit Impôt Compétitivité Emploi) qu’elle touchera 2 fois cette année : une fois au titre de crédit d’impôt en 2018 et une autre fois au titre de réduction de cotisations sociales en 2019.

Face à de telles régressions et à l’absence de reconnaissance du travail des salariés, FO dit STOP !
Non, il n’y a pas que le résultat net de l’entreprise, il y a aussi et surtout le pouvoir d’achat des salariés.

Près de 150 salariés étaient en grève jeudi 18 juillet. Le combat continue.

 

et, luctus in amet, eget Phasellus sit Aenean Curabitur mattis commodo nunc